AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Pearlyne ♣ bad girl in a mad world (en chantier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message

avatar

Pearlyne C. Dashwood
    ▌I wanna be famous
▌MESSAGES : 6
▌AVATAR : Katie McGrath
▌CREDITS : FoX
: oltha-heri

MessageSujet: Pearlyne ♣ bad girl in a mad world (en chantier)   Mar 13 Avr - 18:43

SOUTH HARMON WEST SIDE


feat mcGrath Katie
(c) herjuliwi


    irish
    WHO ARE YOU ?
    Prénoms & Nom: Pearlyne Circée Dashwood-Martin
    Âge: 22 ans
    Date de naissance: 15 juin
    Chanson qui rythme sa vie: Still Lovin you ; scorpion
    Citation: « Voilà bien les Français, ils tournent à tout vent. »
    Confrérie:Theta Geek
    Études choisit: sciences humaines ; psychologie
    MY HAPPY ENDING

    Quand tout n’est plus que ténèbres, quand la vie, d’un coup, ta vie si solide, si droite, si nette, sans faille s’écroule d’un coup, quand tu as l’impression que c’est l’air que tu respires qui te fais pleurer, quand tous, ils te regardent sans te voir, quand les mots se transforment en cris, quand le chaos ne parvient pas a trouver l’harmonie, alors il te vient un reste, un sentiment, une fin ? Non, un goût. Un goût amer, qui te reste sur la langue et qui ne veut pas partir. Un goût qui s’empare de toi, te fais te replier sur toi-même et te fait exploser. Le goût des bons moments qui se terminent.
    Vraiment ? Crois-tu que tout soit vraiment fini ? Si tout à une fin, l’agonie aussi en a une, et la fin elle-même a une fin. Peut-être que le renouveau s’apparentera trait pour trait à ce que tu vis actuellement, un degré plus fort, un degré moins fort. Si tu devais opter entre deux citations : « toutes les bonnes choses ont une fin » ou « après la pluie le beau temps » ; laquelle choisirais-tu ? Celle de l’autodestruction pour tout recommencer, ou celle de l’acharnement pour remonter ? Tu peux couler ; tu trouveras sûrement quelque chose de nouveau, quelque chose d’inconnu ; cet inconnu intriguant et tellement effrayant. Ou tu peux tenter de remonter, en sachant qu’un barreau de l’échelle a cassé et en a entrainé un autre dans sa chute. Toi tu es là, entre les deux, et tu aimerais ne pas avoir a faire un choix. Tu aimerais que rien ne ce soit passé.


    OH UN LAPIN ! TROP TARD IL EST PARTIT...

    → Pseudo: mischievous wink
    → Age: 15 ans
    → Comment avez-vous connu le forum ? par bazzart =)
    → Comment le trouvez vous ? sublime ^^
    → Stars sur l'avatar: je sais pas encore ><
    → Multicompte ? non
    → Autres ? je vous aime déjà =D

    Dernière édition par Pearlyne C. Dashwood le Ven 16 Avr - 16:53, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pearlyne C. Dashwood
    ▌I wanna be famous
▌MESSAGES : 6
▌AVATAR : Katie McGrath
▌CREDITS : FoX
: oltha-heri

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mar 13 Avr - 18:43

FIRST ; NADALIA
« < Maman ! Jveux pas y aller ! S’il te plaît ! >»
La jeune femme jeta un coup d’œil désespéré à l’homme qui détourna le regard, gêné. La petite gémit encore une fois, et sa mère poussa un soupir, comprenant qu’elle avait a tenir ses responsabilités. Elle secoua sa fille légèrement avant de la mettre face à elle et de s’abaisser à son niveau.
« < Écoute ma fille, c’est comme ça, j’y peux rien. Le niveau d’éducation en France n’est pas le même que celui des Etats-Unis et déjà là-bas-tu savais lire avant d’entrer en CP. Alors tu vas te taire, et aller bien sagement à l’école. Ils vont pas te manger ! Ils ont juste un an de plus que toi ! > »
Elle resta quelques instants à dévisager sa fille. Elle n’était pas du genre a faire des caprices, cependant tout était nouveau pour elle, et elle avait eu du mal à se faire au décalage horaire. Quelque part, Marie avait toujours craint que ça fille la déçoive, malgré ce qu’elle en avait dit. Brandon lui avait pourtant dit, il l’avait prévenue qu’un jour arriverait la claque ; Pearlyne avait beau être bien élevée, les surdoués tournaient souvent mal. Et ce n’était pas elle, toute française qu’elle soit, qui réussirait à l’arrêter. Ce qu’elle pouvait faire, pour son amour propre, c’était juste éviter qu’elle mette tout en l’air tant qu’elle serrait toujours à sa charge. Elle aimait sa fille, du plus profond de son cœur, il n’y avait pas de doute sur ça, mais juste… elle ne voulait pas avoir un rôle à jouer dans cette autodestruction. Elle avait peur.
« Allez, viens Pearlyne, on y va ! Maman doit aller au travail, maintenant. »
Marie se retourna une dernière fois vers Brandon, qui déposa un léger baiser sur ses lèvres, avant de prendre Pearlyne, âgée de sept ans, dans ses bras pour la porter jusqu’à la voiture. La petite ne dit rien durant tout le trajet, regardant obstinément par la fenêtre. Brandon ne dit rien non plus ; il n’y avait rien à dire.
Quand la voiture arrive enfin devant l’école, Pearlyne regarde son père avait des yeux de chien battu ; ça marche toujours avec sa mère, qui s’énerve puis qui cède. Lui, il rit, c’est tout, mais Pearlyne aime bien quand il rit et fait semblant de bouder.
« Mais papaaaaaa ! J’veux pas y aller ! »
Etrangement, elle a toujours été plus franche avec son père qu’avec sa mère. Avec sa mère elle détourne, elle esquive, ce qui fait que Marie entre dans le jeu et que souvent Pearlyne se fait avoir. Brandon pose sa main sur la tête de sa fille.
« Tiens, tu as arrêté de parler en français ? »
Comme toujours, il détourne la conversation. Ou plutôt, il ne parle que de ce qui lui plaît. Il rit un peu, puis pris la main de sa fille, avant de l’entraîner vers sa nouvelle école. Quand la directrice l’aperçoit, elle se dirige vers lui. Il lâche la main de sa fille et lui d’aller jouer avec les autres. Il s’éloigne, et lorsqu’il est hors de vue seulement, la petite se détourne et va vers un mur. Un mur gris, tout bête, tout simple, et pourtant, ce mur, elle le regarde ; elle l’observe, elle reste devant sans bouger. Son père vient lui dire au revoir au bout d’un moment, et elle ne bouge toujours pas. Et puis, soudain, un cri retentit.
« ATTENTION ! »
Un bruit la fit sursauter et elle regarda la touffe de cheveux qui venait de toucher le mur. Puis, la touffe en question se tourna vers elle, et Pearlyne aperçut deux yeux bleus pétillants, ainsi qu’un sourire édenté. C’était une petite fille d’à peu près son âge ; qui lui faisait face et semblait contente de son coup. Elle agita ses mains et dégagea son visage de ses cheveux.
« Badaboum. »
Il y eut un silence. Le sourire de la petite disparut, laissant place à de l’intrigue. Pearlyne sut qu’a cet instant, elle devait dire quelque chose.
« Euh, je… euh… »
« Moi c’est Nadalia ! »
« Natalia ? »
« Maaais naaaaaaaaaaaan ! NaDalia ! Avec un D comme dança. »
« dança ? C’est pas du français ! »
« Ben non. C’est du portugais. »
« Tu parles portugais ? »
« ouais, comme tout le monde dans la famille ! Comment tu t’appelles ? »
« Pearlyne. »
« Pearl ? Comme Pearl ? »
« Oui, comme Perle. »
« Perola. Tu parles quoi ? T’as inventé une langue ? »
« Non, c’est du français. »
« Trop cooooooool ! J’ai toujours rêvé d’inventer une langue ! »
« Mais j’l’ai pas inventée, c’est du français ! »
« Mais ça existe pas le français ! »
« Mais si ! Puisque je le parle ! »
« tu le parles parce que tu l’as inventé ! Trop coooooooool ! »
« Mais non ! »
« Viens ! la cloche sonne ! On s’met à côté, hein, dis, on s’met à côté ? sitoplé sitoplé, on s’met à côté ? »
« Euh… »
« Trop cooooooooooool ! T’es ma nouvelle amie, toi ! »
Nadalia pris la petite main de Pearlyne et l’entraîna vers la salle de classe en courant. Elle sauta sur une chaise pour dire bonjour à la maîtresse, tandis que Pearlyne tentait de la suivre tant bien que mal.
Nadalia était une fille vraiment épuisante. Elle courait partout, elle sauta partout, elle parlait beaucoup trop et riait quand elle ne parlait pas, et disait à tous ceux qu’elle croisait que Pearlyne était son amie.
Le soir, Marie alla chercher sa fille et la retrouva épuisée, les vêtements tous sales et les genoux écorchés, mais un grand sourire au lèvres qui lui mit de la baume au cœur.

SECOND ; KEYHRAN
« Les filles, c’est nul. »
Je jetai un coup d’œil à sa meilleure (et unique) amie. Nadalia avait douze ans, Pearlyne onze, et elles entraient dans «la cour des grands », un moment qu’elles avaient tant attendu… C’était la rentrée, le premier jour ; et les deux filles venaient de se rendre compte qu’elles n’étaient pas dans la même classe. Ce fut une terrible déchirure pour les deux, sans savoir pourquoi, elles étaient persuadées que le sort serait bon et qu’elle se retrouveraient ensemble. Se rendre compte que le hasard était une force puissante à ne pas prendre à la légère venait subitement de leur faire très mal. Elles étaient assise en haut des marches de l’établissement, à l’écart, observant les piaillements des jeunes de leur âge, en bas, qui regardaient les listes de classe. Chacune se demandait si telle ou telle personne allait être dans sa classe, sans pour autant avoir envie de le savoir.
« Pourquoi tu dis ça ? »
« C’est trop sentimental. Ma mère a fondu en larmes quand les papiers du divorce sont arrivés, pourtant c’est elle qui a fait la demande. Mon père, il a haussé les épaules et il a gueulé après elle. Moi, j’me sens mal parce que tu seras pas avec moi cette année. »
J’émis un petit rire moqueur.
« N’empêche que c’est une réaction normale ; d’ailleurs, t’es amie avec moi et je suis une fille, et on a pas pleuré, durant tout le temps qu’on se connaît. »
« Si, j’ai pleuré. » Murmura-t-elle.
C’était vrai. Ses parents ne s’entendaient plus depuis deux ans, et avaient enfin choisi de divorcer. Ma mère avait souvent accepté que Nadalia vienne dormir à la maison, car chez elle, elle ne se sentait pas bien. Cet espace où elle avait grandit et qui se déchirait était devenue trop étranger, trop bizarre. Elle avait eu peur. Peur du futur, peur de comprendre. Elle avait fermé les yeux et avait continué à sourire. C’est une fille forte, comme dit ma mère. Elle a serré les dents, elle a regardé derrière, elle s’est arrêtée. Elle a dit à ses parents qu’ils n’en avaient peut-être rien à foutre d’elle, mais qu’elle voulait rester ici. Son père a dit qu’elle faisait sa crise d’adolescence, elle lui a répondu que non ; elle commençait juste a comprendre le monde dans lequel elle vivait. J’ai cru qu’elle allait changer. J’ai cru qu’elle ne serait plus jamais cette gamine bruyante qui rigole pour un rien et parle beaucoup trop. Mais je me trompais ; Nadalia, c’est quelqu’un, on peut pas comprendre sans la connaître. Et si on s’entend si bien, c’est parce que je l’ai acceptée comme elle est et que je n’ai pas cherché à la changer.
« T’es bête, tu crois vraiment que ça a rien fait à ton père, quand tu lui as dit tes quatre vérités ? »
« Il s’en fout de moi… Je crois. »
J’ai soupiré longuement. L’année promettait d’être super, si déjà la plus vive et joyeuse d’entre nous était démoralisée.
« Je pense pas. Il sa cache juste parce qu’il est blessé, et qu’il s’en veut. Bon, on arrête de parler de ça ? »
A cet instant la sonnerie a retentit. Nadalia a grogné, s’est levée toujours en grognant et est partie sans s’arrêter. Je l’ai imitée et me suis dirigée vers l’endroit où était censé être ma classe. Pratiquement tout le monde semblait se connaître, hormis un garçon qui restait à l’écart. N’étant pas de nature très sociable, je ne l’abordais pas, mais je mis a côté de lui, à l’écart des autres.
Le prof nous fit entrer en salle, nous demanda de choisir des places. Très vite tous les amis voulurent se retrouver ensemble ; je ne voulu pas me mettre devant et m’installais donc à l’arrière. Il y eut quelques disputes, que le prof calma en rappelant les élèves à l’ordre, mais deux filles se prirent le bec carrément, et il du intervenir.
« la place est libre ? »
« Oui »
Je savais déjà qui c’était avant même d’avoir levé les yeux. Il me remercia d’un sourire timide et je lui en offris un plus franc.
« Tu ne connais personne ? »
« Si, l’une des filles qui se crêpe le chignon était dans ma classe l’an dernier, mais on ne s’est jamais parlé. Ma meilleure amie est dans une autre classe. »
Il regarda la fille que j’avais désignée avec un petit sourire moqueur.
« Ouais. Je comprends pourquoi. Moi je suis nouveau ici. »
« Déménagement ? »
« Ouais… Si on veut. Ma mère a toujours vécu ici, mais moi je vivais avec mon père. Comme il est parti à l’étranger, c’est ma mère qui me récupère. »
Il avait l’air assez amer, et sur la table, ses poings s’étaient serrés. Je posais ma main sur la sienne, le regardant droit dans les yeux.
« Désolée. Les parents de ma meilleure amie viennent aussi de divorcer. Les miens sont toujours ensemble, et ça a l’air de durer. »
« T’as de la chance. Les miens n’ont jamais été mariés, je suis une erreur de jeunesse, on va dire. »
Le prof s’est énervé et a crié, ce qui m’a fait sursauter. Les filles ont été chacun à une table libre au premier rang, toutes rouge de honte, et le cours a commencé dans l’ambiance la plus maussade. Quand le prof fit l’appel, j’appris que mon voisin s’appelait Keyhran – Je vérifiais l’orthographe, assez étrange, sur sa copie de présentation – et il me sourit lorsqu’il apprit le mien.
Quand la sonnerie sonna l’heure de manger, je courus dans les couloirs à la recherche de Nadalia. Je lui tombais dans les bras comme une masse. Elle n’avait rencontré personne, pour elle tout était nul, nul, nul ! Je lui parlais de Keyhran, qu’elle voulut forcément rencontrer. On l’invita à manger avec nous, il nous en remercia et on parla beaucoup.
On parla encore en attendant nos parents ou notre car, et, le lendemain, Keyhran nous attendait devant l’entrée.
Plus tard, je fis remarquer à Nadalia que les fills, c’était peut-être nul, mais en tout cas Keyhran n’avait pas honte d’être avec nous. C’est vrai qu’on se marrait bien, tous les trois.

THIRD; SEYMOUR
« C’est lui, ton ennemi. »
Surprise, je levai la tête vers Keyhran. Je n’avais jamais eu d’ennemis, jamais eu de rivaux et ce n’était pas au lycée que je comptais m’en faire. J’avais décidé de ne pas montrer tout de suite que j’étais une petite intello bien rangée, et de laisser un peu les gens se poser des questions sur moi. Nadalia avait rit quand je leur avais dit ça, en me disant que j’étais déjà suffisamment mystérieuse comme ça. Disons qu’a côté d’elle, je ne parlais pas énormément, mais bon… J’arquais un sourcil.
« Hein ? »
« Le grand maigre, à côté du baraqué. C’est un type qui a toujours les meilleures notes et qui est hyper discret. »
« Comment tu le sais ? » fit Nadalia en regardant les deux mecs.
« Euh… October m’en a parlé. »
Je lui jetais un coup d’œil en laissant échapper un rire moqueur, tandis que Nadalia roucoula, avec un sourire sadique. Keyhran s’empourpra et baissa les yeux. October était sa petite amie, depuis deux semaines, et il semblait totalement amoureux. Il avait à peine quinze ans, mais déjà il changeait. Premièrement, il avait mué, et commençait à nous dépasser. Ensuite, il prenait plus soin de son apparence, ce qui avait fini par attirer les regards des filles, et de cette fameuse October. A qui ni moi ni Nadalia n’avions jamais parlé. Nous n’avions pas envie de le faire. Cette fille était jalouse de nous parce que Keyhran était notre pote, à nous, et pas uniquement son larbin à elle. J’en avais parlé à Nadalia, qui, loin de m’embêter avec une pseudo-jalousie inexistante, m’avait approuvée à contrecœur. A vrai dire, on avait peur que l’amour brise notre amitié à tous les trois.
J’ai jeté un coup d’œil aux deux garçons que m’avait désigné Keyhran. L’un d’eux paraissait frêle et fragile à côté de l’autre, et portait des grosses lunettes, mais avait du style. Quand à l’autre, il en avait, aussi. Je remarquais alors que pleins de filles avaient les yeux rivés sur lui. Mais pas pour la même raison que moi, évidemment. Mon ennemi releva la tête, et dévisagea toutes les filles qui regardaient son pote, avant de secouer la tête sans pouvoir masquer un sourire. Moi, je restai les yeux rivés sur lui, me demandant si vraiment il était intelligent comme moi. Je n’étais pas une surdouée qui joue du Mozart avec les pieds les yeux fermés dès l’âge de trois ans, mais j’étais avancée intellectuellement, et j’avais toujours été première haut la main de toutes les classes que j’avais traversées. Souvent, j’aidais Nadalia, qui voulait réussir mais en voulait toujours à ses parents d’avoir divorcé ; et a sa mère de s’être remise en couple dernièrement. Quand à Keyhran, il lui parlait, il la soutenait, il lui racontait des anecdotes qui lui arrivaient souvent, pour la rassurer. Mais il n’aimait pas trop parler de lui.
Soudain le baraqué donna un coup de coude à son copain et me désigna du menton. Surprise, je m’aperçus que j’étais restée perdue dans mes pensées à le regarder, lui, mon « ennemi » ; qui d’ailleurs me dévisagea rapidement avant de se détourner.
« Euh…j’crois qu’il a du se méprendre sur tes intentions. »
Je baissais les yeux en faisant la grimace. Nadalia piqua un fou rire. Elle avait vu, bien sûr, parce que Nadalia voit toujours tout et comprend toujours rapidement. On était à la bibliothèque, une semaine après notre rentrée au lycée.
« Et meeerde… Viens, on va s’en griller une. »
Keyhran ne nous accompagna pas, préférant partir à la recherche de sa copine. Nadalia m’accompagna donc dehors, et nous sortîmes chacune une cigarette que nous fumâmes. Nous avions commencé il y avait deux ans, quand l’un des amis du beau-père de Nadalia l’avait invitée a venir à une fête organisée par son fils ; bien sûr, Keyhran et moi étions venus, parce qu’elle ne fait jamais rien sans nous. Il y avait de tout : alcool, cigarettes et drogue. Keyhran a gouté à la drogue, pas nous. Nous ont a fait alcool, cigarette (et flirt, bien sûr, mais ça n’est pas allé loin ; je n’avais que douze ans à l’époque). Et on fume, de temps en temps, pour se détendre, mais on n’est pas accros. En général on s’achète un paquet chacune pour un mois, et parfois on en prend un pour deux. Le goût amer de la cigarette sur ma langue me fait du bien. Si mes parents apprenaient que je fumais, je pense que mon père m’en collerait une et que ma mère pleurerait. C’est étrange, j’ai l’impression qu’ils sont débordés par moi, pourtant je ne fais nullement de crise d’adolescence ou de caprice stupide. Ils ont l’air d’avoir peur de moi, et ça m’effraie d’eux.


Dernière édition par Pearlyne C. Dashwood le Sam 17 Avr - 17:40, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roméo M. Shepperd
    ▌You're so hot mess
Féminin
▌MESSAGES : 330
▌AGE : 22
▌LOVE : Cokaéen
▌AVATAR : Chad Murray
▌CREDITS : Acide-Edulcoré ;
:

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mar 13 Avr - 18:53

Bienvenue & Bonne chance pour ta fiche

J'adore ton prénom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Monroe Z. Corberó
    ▌I acting out with you
Féminin
▌MESSAGES : 425
▌AGE : 25
▌LOVE : You ? You ? Or You, Perhaps ?
▌JUKEBOX : Taio Cruz; Break your heart.
▌AVATAR : Je suis brune, d'origine de Pasadena, née le même jour que la personne qui m'a choisis (on s'en fiche), je joue dans une célèbre série pour ado, j'ai été marié à un certain CMM et j'ai une facheuse tendance à sortir avec mes collègue de travail . JE SUIS ? JE SUIS ? JE SUIS ? Bah, voir l'avatar quoi .
▌CREDITS : Prom Queen.
: Cheeeeeeeeeese ;D

say you want about me.
LOVE YOU. LIKE YOU. HATE YOU. :
I KEEP A DIRTY LITTLE SECRET.:

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mar 13 Avr - 19:00

Bienvenue &é bonne chance pour la suite I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pearlyne C. Dashwood
    ▌I wanna be famous
▌MESSAGES : 6
▌AVATAR : Katie McGrath
▌CREDITS : FoX
: oltha-heri

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mar 13 Avr - 19:10

merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Vanina S. Spencer
    ▌I wanna be famous
Féminin
▌MESSAGES : 39
▌JUKEBOX : Weezer - Island in Sun
▌AVATAR : Emilie De Ravin
▌CREDITS : Dodixe ; LJ
:

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mar 13 Avr - 19:12

Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Claire S. Strew
    ▌I'm little dirty thing
▌MESSAGES : 131
▌LOVE : Dark Vador :p
▌AVATAR : Olivia Wilde
▌CREDITS : Vivi M
:

say you want about me.
LOVE YOU. LIKE YOU. HATE YOU. :
I KEEP A DIRTY LITTLE SECRET.:

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mar 13 Avr - 19:36

Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pearlyne C. Dashwood
    ▌I wanna be famous
▌MESSAGES : 6
▌AVATAR : Katie McGrath
▌CREDITS : FoX
: oltha-heri

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mar 13 Avr - 19:36

merci ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Cameron M. Healy
    ▌You're so hot mess
Féminin
▌MESSAGES : 337
▌AGE : 26
▌LOVE : Bar... no it's impossible!
▌JUKEBOX : Mika - Blame it on the girls
▌AVATAR : Leighton Meester
▌CREDITS : Cristalline; Sassy`
LiveJournal
:

say you want about me.
LOVE YOU. LIKE YOU. HATE YOU. :
I KEEP A DIRTY LITTLE SECRET.:

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mar 13 Avr - 19:52

Bienvenue parmi nous Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pearlyne C. Dashwood
    ▌I wanna be famous
▌MESSAGES : 6
▌AVATAR : Katie McGrath
▌CREDITS : FoX
: oltha-heri

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mar 13 Avr - 19:56

merci =)
Je serais absente les deux jours qui suivent, donc je ne pourrais pas avancer ma fiche ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Tenebrae S. Blackberry
    ▌I'm beautiful, dirty and rich
▌MESSAGES : 878
▌AGE : 26
▌LOVE : Dark Vador la grosse saucisse.
▌JUKEBOX : Lady Gaga - Telephone
▌AVATAR : Taylor Momsen
▌CREDITS : (c) Misery Angel
: sugarfall

say you want about me.
LOVE YOU. LIKE YOU. HATE YOU. :
I KEEP A DIRTY LITTLE SECRET.:

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mar 13 Avr - 20:13

Katie I love you pas de soucis Wink
Welcome here & bonne continuation pour ta fiche
_________________

    UGH YEAH WHATEVER
    So get down and get off let me show you what you'll be missing we break up, you break down gonna drag you through this kicking and screaming
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Dylan N. Johansson
    ▌I wanna be famous
Féminin
▌MESSAGES : 96
▌AGE : 28
▌LOVE : Free - l'amour me semble bien trop compliqué pour qu'il soit apprécié à sa juste valeur
▌JUKEBOX : You and me - Lifehouse
▌AVATAR : Kristen Stewart
▌CREDITS : Eclatic
:

say you want about me.
LOVE YOU. LIKE YOU. HATE YOU. :
I KEEP A DIRTY LITTLE SECRET.:

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mar 13 Avr - 21:21

    Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Carley Astor Hillsen
    ▌I'm beautiful, dirty and rich
Féminin
▌MESSAGES : 869
▌AGE : 25
▌LOVE : ??
▌JUKEBOX : I'm not over - Carolina Liar
▌AVATAR : Stroup'
▌CREDITS : Avatar (c) Cristalline
Icon (c) Darkdreams
: (c) Darkdreams

say you want about me.
LOVE YOU. LIKE YOU. HATE YOU. :
I KEEP A DIRTY LITTLE SECRET.:

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mar 13 Avr - 21:29

Bienvenue sur CS Smile
_________________



Ever ever after
If we just don't get it our own way
Ever ever after
It may only be a wish away

Carrie Underwood

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nothing-else.e-monsite.com

avatar

Pacey C. Wildmore
DON'T STOP MOVIN ▬ Just listen to the sound that'll make you come alive. ▌MESSAGES : 175
▌AGE : 25
▌LOVE : CEASAR.
▌JUKEBOX : angels on the moon - thriving ivory.
▌AVATAR : dobrev.
▌CREDITS : (c)CHERRYLIPS™
:

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mer 14 Avr - 2:08

Katie est magnifique et j'adore le prénom en plus I love you
welcome here & bonne continuation honey (a)
_________________

I wouldn't struggle, I'd just let it all out fast, and then start living in the past. If we hold the hand that rapes the hand, and everyone can feel the hand, and nothing's gonna change, it could be the time we're living in, we'll never feel so safe again, but love always remains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corn-flakes.e-monsite.com/

avatar

Cokaéen J. Spencer
    ▌It's not a guilty pleasure
Féminin
▌MESSAGES : 693
▌AVATAR : Ashley Greene
▌CREDITS : (c)Psychozee, Deadly Escape
: uc

say you want about me.
LOVE YOU. LIKE YOU. HATE YOU. :
I KEEP A DIRTY LITTLE SECRET.:

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mer 14 Avr - 11:46

Katie I love you
Welcome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Erwan M. Cooper
    WAKIN' UP IN THE SKY
    you'll see i'm the only one
Féminin
▌MESSAGES : 2303
▌AGE : 26
▌JUKEBOX : running up that hill - placebo
▌AVATAR : Benjamin McKenzie
▌CREDITS : avatar: cristalline
gif sign: chamallow
gif+icon: lj

:

say you want about me.
LOVE YOU. LIKE YOU. HATE YOU. :
I KEEP A DIRTY LITTLE SECRET.:

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Mer 14 Avr - 21:41

Welcooome =)
_________________

underconstruction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pearlyne C. Dashwood
    ▌I wanna be famous
▌MESSAGES : 6
▌AVATAR : Katie McGrath
▌CREDITS : FoX
: oltha-heri

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   Ven 16 Avr - 16:52

Merci beaucoup tout le monde ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pearlyne &#9827; bad girl in a mad world (en chantier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
California.Stories :: ♣ CALIFORNIA, HERE WE COME ! ::  • South Harmon west side is your, student ! -
Ouvert depuis le 21 Juin 2008.Page copy protected against web site content infringement by Copyscape
(c) Désign par Sugarfall.Rendu optimal du design : 700*400, Mozilla Firefox. PA par Sugarfall. CSS optimisée pour Mozilla firefox.
Aucun plagiat, aucune inspiration ou reproduction totale/partielle du forum ne seras autorisé, nous serons intransigeant sur cela et ne ferons pas d'exception.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit